Avortement médicamenteux

Pour l’avortement médicamenteux, vous recevrez 2 médicaments différents sous forme de comprimés, que vous devrez prendre à un intervalle fixe.

Si vous avez clairement décidé d’avorter avec la pilule abortive, vous recevrez – directement après la consultation médicale – le médicament Mifegyne® à avaler. Mifegyne® bloque l’effet de l’hormone du corps jaune (progestérone) qui maintient la grossesse. Parfois, les saignements commencent le lendemain et, chez 5 à 10 % des femmes, on constate déjà la fuite du sac amniotique.

La deuxième étape de l’avortement est l’application du médicament Cytotec® après deux jours (36-48 heures après Mifegyne®). Vous recevrez 2 comprimés pour usage vaginal. Insérez ces préparations de prostaglandines aussi profondément que possible dans le vagin. Chez deux femmes sur trois, le sac amniotique et le sang sont expulsés dans les trois à quatre heures qui suivent.

Des saignements abondants peuvent se produire plusieurs fois à des intervalles plus courts lorsqu’on avorte avec la pilule abortive. Le Cytotec® provoque souvent des effets secondaires graves et désagréables (diarrhée, vomissements, crampes abdominales, frissons). Nous vous recommandons donc de rester à la maison. Si nécessaire, nous nous ferons un plaisir de vous délivrer un certificat médical. A titre préventif, vous recevrez de notre part des analgésiques et des médicaments contre les nausées. Dans la plupart des cas, vous pouvez reprendre le travail le lendemain de la deuxième étape de l’avortement médicamenteux. S’il n’y a pas de saignement, une deuxième dose de Cytotec® est conseillée. Il est important pour nous de savoir comment vous vous sentez. Nous vous prions donc de nous appeler le jour de l’application du Cytotec®.

Une personne compréhensive à votre côté est souvent une aide pendant l’avortement médicamenteux et surtout pendant la période d’expulsion.

Est-ce qu'un avortement médicamenteux n'est vraiment pas dangereux?

Ni l’avortement chirurgical ni l’avortement médicamenteux ne sont dangereux s’ils sont pratiqués avec expérience. Il n’y a aucune preuve que les femmes ne peuvent pas tomber enceintes après un avortement. Des saignements graves ne sont à prévoir que dans 1 cas sur 10 000.

Après la prise de Mifegyne® et de Cytotec®, je n'ai eu aucun saignement surmenstruel et presque aucune douleur. C'est normal ? Le traitement a-t-il vraiment fonctionné?

Il est possible que vous ne ressentiez que des effets secondaires mineurs. En particulier au début de la grossesse, les saignements après Mifegyne® / Cytotec® se limitent à ceux d’une menstruation normale. Cela n’a aucune influence sur le succès du traitement. En cas de doute, veuillez contacter le cabinet par téléphone.

Informations liées au sujet