Examen préliminaire

Lors de l’examen préliminaire, suite à la consultation médicale, la semaine de grossesse est déterminée par échographie avant qu’un avortement chirurgical puisse être effectué.

La médecin posera des questions relatives aux risques liés au traitement et aux données sur la grossesse en cours et les éventuelles grossesses antérieures. L’urine et le sang sont analysés lors de l’examen préliminaire. Votre groupe sanguin doit être connu, sinon vous recevrez le médicament Rhophylac® (anticorps préventifs, qui sont importants pour les femmes ayant un groupe sanguin rhésus négatif ; coûts : 120 CHF).

Dans la 2ème partie de l’examen préliminaire, la position et la taille du fruit sont déterminées à l’aide de la sonde échographique vaginale. Pour la méthode chirurgicale, l’embryon doit avoir une taille d’au moins 10 mm, puis la grossesse est supérieure à 49 jours. Pour les grossesses plus jeunes, nous recommandons un traitement médicamenteux.

La médecin doit être sûr que vous désirez clairement un avortement. Elle vous informera en détail sur la méthode chirurgicale. Conformément à la loi, vous devez déclarer votre situation de détresse et vous nous donnez, par votre signature, l’ordre d’interrompre la grossesse. Nous fixerons ensuite le prochain rendez-vous possible avec vous. Les avortements chirurgicaux sont effectués les jeudi après-midi. Si vous le souhaitez, la consultation préliminaire peut avoir lieu le jeudi matin, ce qui vous évite un deuxième voyage.

Comme vous êtes tombée enceinte de façon non planifiée, la contraception (anti-conception) est un sujet important dans la consultation. Nous vous informerons sur les méthodes de contraception sûres. Veuillez poser toutes vos questions à ce sujet, auxquelles nous serons heureux de répondre. Dans le cas d’une interruption chirurgicale de grossesse, un stérilet Kyleena® ou Mirena® peut être inséré directement après l’intervention. C’est une forme de contraception très sûre.

Quelle est la contraception la plus sûre après un avortement?

Selon les statistiques sur la sécurité des contraceptifs (anti-conception), le stérilet hormonal et le bâtonnet hormonal sont les plus efficaces. Ces deux méthodes sont les plus appropriées du point de vue de la sécurité contraceptive. Si le col est encore ouvert après une interruption chirurgicale de grossesse, un stérilet Kyleena peut être posé sans que vous le remarquiez.

Un avortement chirurgical est-il sûr?

L’avortement chirurgical est sûr. Chaque opération comporte un petit risque par rapport aux risques généraux tels que les saignements, les infections et les blessures dans la zone d’opération. Avec une préparation appropriée (par ex. antibiotiques contre les infections et médicaments préparatoires) telle qu’elle est pratiquée dans notre cabinet, ces risques sont réduits au minimum. Vous trouverez plus de informations à ce sujet dans les rubriques complications et statistiques.

Puis-je retomber enceinte après un avortement chirurgical?

Après un avortement chirurgical, vous pouvez retomber enceinte dès la prochaine ovulation. Aucun effet sur la fertilité n’est à prévoir.

Quels sont les effets d'un avortement chirurgical sur les grossesses ultérieures?

Un avortement chirurgical qui a été pratiqué de manière médicalement correcte n’affectera pas votre fertilité. Le seul point qui mérite d’être mentionné est celui des études contradictoires sur les contractions prématurées. Certaines études (mais pas toutes) ont trouvé des preuves des contractions prématurées lors d’avortements chirurgicaux répétés (au moins 8 avortements chirurgicaux).

Informations liées au sujet